Une exigence environnementale et sociale


actualidad

Une matière pierre Serastone : une pierre recréée qui a fait l’objet d’un brevet mondial et offre des qualités environnementales inédites. Labellisée “cradle to cradle“, selon l’exigence environnementale développée par le chemiste Michael Braungart et le grand architecte américain William Mc Donough, elle présente une faible empreinte écologique. Elle se démarque du ciment ou de la céramique en générant 10 à 15 fois moins de CO2 à sa fabrication. Elaborée à partir de gypse semi-hydrate et de résidus de carrière, elle est recyclable à l’infini.

Cela permet à Serastone de racheter à ses clients les carreaux qu’ils ne souhaitent plus utiliser lors de chaque nouvelle commande, pour les recycler dans la fabrication de nouveaux carreaux.

L’ensemble des produits associés aux carreaux à clipser (ossature en pvc, emballages, documentation,…) est lui aussi issu de matières renouvelables ou recyclées, de même que les peintures décoratives de certaines gammes qui sont des peintures acryliques sans solvants.

Mais avant tout, Serastone se réutilise en l’état, démonter un ensemble de décoration mural c’est avoir la possibilité de l’utiliser le vendre le prêter ou le donner à celles ou ceux qui lui redonneront vie, dans sa configuration décorative d’origine ou dans une autre.

Cette exigence environnementale s’accompagne d’une conscience sociale: sensibilisés au monde du handicap, les fondateurs de Serastone sont en contact avec un atelier protégé pour la décoration d’une gamme de carreaux. Ce sont les prémices de plus amples projets qui iront de pair avec la croissance de la société.

Enfin c’est un choix industriel que d’avoir ouvert une unité de production en Europe, à Almeria, dans une des régions les plus économiquement touchée d’Espagne, en privilégiant des fournisseurs Européens.

FacebookLinkedIntumblrPinterestEmail